La technique ACFM est utilisée pour détecter et mesurer des défauts débouchant sur de nombreux types de matériaux.

Elle utilise un calculateur électronique qui injecte un courant alternatif dans la peau du matériau à contrôler, par l’intermédiaire d’une sonde adaptée au milieu d’intervention (dimensions, nombre d’éléments, géométrie, etc...).

Le courant traversant le matériau génère un champ magnétique induit, perpendiculaire au sens du courant, qui sera perturbé en présence d’un défaut de la structure (le champ “contourne” le défaut).

La sonde embarque des capteurs, qui mesurent ces perturbations du champ magnétique selon deux directions X et Z et transmission au calculateur, puis à un ordinateur. Différentes sondes permettent de s'adapter aux types de contrôles à réaliser.

 

Cette technique remplace avantageusement le ressuage, ainsi que la magnétoscopie, et ce pour plusieurs raisons :

- Pas de préparation de surface nécessaire,

- Contrôle possible sous revêtement (jusqu'à 5mm),

- Rapidité d'exécution,

- Dimensionnement possible des discontinuités (longueur et profondeur).

 

Cette technique permet le contrôle des soudures des réservoirs de stockage (interne/externe), les grues, les charpentes métalliques, les rails de chemin de fer, les structures off-shore, etc...

 

"ACFM" (Alternate Current Field Measurement)